Au cours de la soirée du 5 juin 2014, à l'exposition de Thomas Hirschhorn "Flamme éternelle" au Palais de Tokyo, j'ai installé un studio mobile pour photographier les personnes déambulant dans les immenses sous-sol.

Je leur ai demandé de regarder en direction de la flamme éternelle.

J'ai mené cette action photographique dans le cadre d'une invitation faite à la philosophe Seloua Luste Boulbina, qui a souhaité présenter la revue et le collectif Afrikadaa dont je fais partie.